EURODECISION modélise le réseau logistique d’ECO-MOBILIER

L’éco-organisme à but non lucratif ECO-MOBILIER, dédié à la collecte et au recyclage du mobilier usagé, a mené un large projet de modélisation de son réseau logistique grâce au spécialiste de l’aide à la décision EURODECISION

Créé en décembre 2011 par 12 distributeurs et 12 fabricants français, ECO-MOBILIER, en tant qu’éco-organisme à but non lucratif, est agréé par les pouvoirs publics afin de gérer la collecte, le tri, le recyclage et la valorisation de tous les meubles usagés ainsi que pour en favoriser le réemploi. Depuis sa création, ECO-MOBILIER a collecté plus de deux millions de tonnes de meubles usagés, réemployées, recyclées ou valorisées à plus de 90% et vise à horizon 2023 le zéro déchet pour les éléments d’ameublement et d’agencement. Ainsi, en 2018, son travail quotidien a représenté pas moins de 686 000 tonnes de meubles usagés collectés, 312 025 de bennes enlevées et 94% de recyclage et valorisation.  

Un schéma logistique à redéfinir

Pour mener à bien ces missions d’intérêt général, ECO-MOBILIER s’appuie sur un réseau de partenaires partout en France, intégrés à un schéma logistique solide. Parmi eux, de grands groupes d’opérateurs de traitement de déchet ainsi que des indépendants impliqués dans la collecte des bennes, le tri de déchets et des matières, leur préparation et leur transformation. Les bennes ECO-MOBILIER sont ainsi prises en charge en déchetteries, puis triées en centres de tri. Les matières sont séparées, puis recyclées et revendues comme nouvelles matières premières recyclées ou valorisées en énergie. Régulièrement, l’ensemble des acteurs à l’œuvre sur ce processus est renouvelé par appels d’offres sur l’ensemble du territoire. Objectifs : garantir la continuité du service auprès des usagers tout en respectant un taux de recyclage minimal de 50%, en s’assurant une maitrise des coûts optimale. 

Une solution de network design stratégique pour la logistique d’ECO-MOBILIER

En 2019, face à une croissance soutenue et à l’occasion du renouvellement de son réseau de partenaires, ECO-MOBILIER mandate le spécialiste des mathématiques décisionnelles EURODECISION pour l’accompagner dans l’analyse des réponses aux appels d’offres et l’optimisation de son schéma opérationnel : « Nous cherchions à développer une interface logicielle nous permettant de réaliser différents scénarios en fonction des réponses aux appels d’offres reçus, de nos propres contraintes et de modéliser un nouveau réseau pour choisir in fine les bons partenaires.Nous avons été séduits par l’expertise d’EURODECISION et sa capacité à nous laisser nous approprier l’outil tout au long du projet » signale Antoine Caillet, responsable ingénierie des données chez ECO-MOBILIER. 

Au démarrage du projet en janvier 2019, EURODECISION et ECO-MOBILIER opèrent un travail de network design du schéma existant et construisent un premier modèle itératif, évoluant au fur et à mesure de la réception des réponses aux différents appels d’offres de prestataires : « Nous avons réalisé un filtrage et une analyse d’offres classiques, puis avons mis ces dernières en relation les unes avec les autres. Les datas recueillies ont été intégrées dans notre algorithme et analysées selon différentes contraintes et modalités - capacités maximales de traitement des sites, optimum économique, obligations réglementaires… - Nous sommes parvenus à obtenir jusqu’à 5 ou 6 scénarios par jour » détaille Loup Aranda, responsable des appels d'offres chez ECO-MOBILIER.

Les mathématiques décisionnelles au service d’une optimisation globale

Le 1er aout 2019, l’interface logicielle permettant de dimensionner le nombre de flux, de destinations ainsi que les volumes en fonction de l’intérêt économique de chaque site est officiellement livrée à ECO-MOBILIER : « la solution développée par EURODECISION nous a permis de renouveler nos contrats et de les attribuer avec une logistique optimisée, le tout, dans le respect de nos obligations réglementaires. Le schéma opérationnel d’ECO-MOBILIER se compose aujourd’hui de 170 centres de tri et 89 centres de préparation dont les contrats ont pu démarrer en temps et en heure, au 1er janvier 2020. Et en cas d’aléas, de nouveaux scénarios peuvent être réalisés en moins de 15 minutes. L’accompagnement d’EURODECISION a été collaboratif, progressif et pertinent malgré la complexité de notre métier » souligne Antoine Caillet. Afin de poursuivre sa démarche d’optimisation globale, ECO-MOBILIER réfléchit actuellement à des nouvelles évolutions « Nous savons désormais à qui nous adresser pour les problématiques de cet ordre » conclut Antoine Caillet.